28 septembre 2007

Retrouvailles

Il fait vraiment froid ce matin, et je meurs de faim Il va venir comme chaque matin et en prendra un Pourvu que ce ne soit pas moi... Pourvu que j'arrive à la voir Il se présente dans l'encadrure sans porte Il circule entre nous, choisit sa vicitme matinale Son bâton vient vers moi, c'est mon tour Les coups pleuvent, le sang commence à couler Puis il prend ma main, la fixe, et casse 2 doigts Je ne hurle pas ma douleur, elle sera pire sinon Le chatiment se termine, de regards me confortent Le rang se forme, on sort... [Lire la suite]
Posté par littlesimon à 05:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 septembre 2007

Tu n’es qu’un enfant.

Comment t’en vouloir…On t’a si mal appris.Et même, on t’a tant désappris. Croire en un DieuPuis croire en un HumanismePuis croire en un MatérialismePuis croire au MarchéTu ne sais plus quoi croireAlors tu ne crois plus en rienTu crois pourtant penser,Analyser, calculerMais si tes calculs sont justes,Ils ne parlent pas de notre réalité.  Tu pilles mon paysTu pousses mes enfants aux massacres.Tu voles mes soi-disantes richesses.Tu crois pourtant penser,Analyser, calculer. Et moi je te... [Lire la suite]
Posté par ASH_SCM à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2007

Frères de Sang.....

Parce que c'était lui ....Parce que c'était moi ..... Nous avons grandi ensemble.....Fréquenté les mêmes écoles .....Partagé les mêmes jeux de gamins ...... Mais pour les autres nous étions si différents ..... Lui devaient encaisser les coups et n avait pas le droit de sourire à n importe quelle fille Et moi j'hurlais de rage de ne pas les encaisser à sa place et toutes ces filles qui me souriaient je n 'en voulais pas !!! Elles le considéraient comme un animal .... Un jour j ai dit à mon ami de peindre une... [Lire la suite]
Posté par ZAZOU72 à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2007

Azerty - Qwerty

Nous sommes côte à côte. Nous observons notre œuvre. Les pinceaux humains magenta glissent sur la toile, les visions à l’encre noire sculptent l’arrondi du cadre, et les doigts minutieusement éclaircissent à la chaux nos fonds intérieurs. Nous sommes des commodes à tiroirs que nous ouvrons tour à tour. Nos espoirs attendris prennent forme. Il sera désormais difficile de briser l’édifice construit par le meuble. Sous nos yeux, peu à peu il devient. Il existe. Instantané – Cliché. Gros plans sur deux mains emmêlées. Mais il suffit de... [Lire la suite]
Posté par B_Walsh à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Illusions

J'ai envie de parler de ces moments où tout se brise. Où la réalité casse toutes les vérités que nous avions. Si lointains désormais nous sommes de l'enfance, de nos rêveries, de ces images que l'on essaye de nous mettre devant les yeux pour que nous continuions à rêver le plus longtemps possible. Il y a aussi cette morale que l'on nous inculque. Ces valeurs, ces rituels, ces dogmes qui nous sont transmis et auxquels on croit durs comme fer. Nos vies sont réglées dessus. Ce sont nos repères, notre grille de lecture de ce monde. Il... [Lire la suite]
Posté par leponyme à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Chair brûlante

- Quand je les vois nous regarder... je bande comme un fou... - Pfff ! et moi ! il fait tellement chaud que c'est en train de couler, là, entre mes cuisses, comme si tu déposais un filet de salive. C'est humide, ça glisse doucement... j'en peux plus ! - Bon, on continue à leur faire peur ou on rentre pour mélanger nos couleurs ? Ton carminé et mon charbon ardent... hummm...- Merde ! j'entends une sirène, tu crois que c'est les flics ou une ambulance ? Vite, donne moi la main, je connais bien le coin, on va s'planquer là-bas...-... [Lire la suite]
Posté par Oviv à 19:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Sang bleu

Ne lâche pas ma main, on est presque arrivés. Tiens bon, ce n'est rien. Continue, il faut continuer, encore un peu. Je suis là. Souviens-toi, on l'a juré. On avait quel âge ? Six ans ? Réponds moi, il faut que tu parles.  Oui, on avait six ans, pas vrai ? Serre ma main, allez, serre, je te dis. Prends ma force. On se l'ai juré, jamais l'un sans l'autre ! A l'âge où ils croient qu'on n'est que des enfants, nous deux, on savait déjà tout de la vie, pas vrai ?Serre, serre moi la main. Non, je n'ai pas mal. Tu te souviens ? On... [Lire la suite]
Posté par Oviv à 16:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Semaine 3

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas...Donne moi la main Walsh, je te laisse passer devant pour le reste du chemin, j'ai trop peur.
Posté par leponyme à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]