18 novembre 2012

Le cri de l'archet

Quand je serai grand, je ne serai pas président.Quand je serai grand, je serai un artiste. Je serai violoniste. Je parcourerai les chemins, mon ami sur mon épaule, je ne porterai que lui et il m'ouvrira toutes les portes devant moi. Les hommes m'admireront, les femmes se pâmeront, les enfants me suivront, les animaux même seront touchés par mes sons.Mais ce ne seront pas les miens mais les siens. Dans ses mains, mes doigts courront agiles sur les cordes et je ne contrôlerai plus rien. Nous ne serons plus qu'un et nous ferons entendre... [Lire la suite]
Posté par Mathea7 à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2012

Sur la corde raide

On est dos au mur. Va falloir aller de l'avant maintenant qu'ils ne surveillent plus nos arrières. Ca fout les boules de Berlin ce qu'ils nous ont fait subir toutes ces années. Mais c'est du passé, et du passé faisons table basse. Ou rase. Tabula rasa, et une rasade de taboulé. Parceque toutes ces salades niçoises c'est bien joli, le poids de l'histoire et l'âge du capitaine, mais va falloir pondre quelque chose sur ce bonhomme qui viole oncelle. Rostropovitch, Miroslav. Rien que le nom est apaisant, sa stature frêle sur sa chaise... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 11:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 novembre 2012

Semaine 130/131

  Berlin, 11 novembre 1989 Que la benediction de l'incroyable miss soit sur nous dans deux semaines... (?)      
Posté par ASH_SCM à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2012

Même pas peur...

Au bout du chemin, le Loup. Ses grands bras, ses grandes mains, ses grandes dents qu’il ouvre sur un sourire. Et sa grosse voix dans mon oreille qui dit « Fais-moi confiance ! » au moment où il va me manger tout entière.    
Posté par Miss_Tortue à 09:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 novembre 2012

Spéléologie

Maintenant je te demande de fermer les yeux et de te relaxer. (Elle feme les yeux). Lorsque les yeux sont ouverts, ils regardent l'extérieur, lorsqu'ils sont fermés, ils sont tournés vers l'intérieur.Je veux que tu te concentres sur les sensations de ton corps : tes mains posées sur tes genoux, le souffle qui parcourt ton corps, de la pointe de tes pieds jusqu'à la racine de tes cheveux. Ainsi, tu peux te relaxer davantage encore. Pense aux muscles de ta nuque qui se détendent. Pense aux muscles de ton visage qui se détendent. Pense... [Lire la suite]
Posté par Mathea7 à 22:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 octobre 2012

Où vas-tu petite fille ?

    Sous les néons de nos forêts de bétons, tu parcours ton chemin d’asphalte en brumes électriques. Doc’s aux pieds, capuche baissée, tu traces entre les bosquets de nos quartiers. Nul chemin n’est sûr pour celle qui s’aventure entre les bois alpha-numérotés   Je te suis petite fille, tu crois déjà tout connaitre. Je souris petite fille, car du loup tu ne sais rien, quoi que tu essaies de paraitre.   Tu te voudrais plus grande, plus femme, tu n’es qu’une gamine poussée en graine. Tes sourires enjoleurs... [Lire la suite]
Posté par ASH_SCM à 15:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 octobre 2012

Le Chien

Maman a fait des crêpes. Le chien des voisins était là. J'aime bien le chien. Les voisins l'appellent Lupus. Je n'aime pas ce nom. Souvent, je l'appelle Le chien.Il jouait contre notre barrière. Avec un truc en plastique. Je ne sais pas ce qu'ils leur trouvent, moi, les chiens, aux trucs en plastique. En plus, le sien ne fait même pas pouic pouic. Mais bon... Sa corde est longue. Elle était tout enroulée autour des piquets. Et autour du cou de Le chien. J'ai voulu l'aider, moi. Je lui ai dit de faire le tour, d'abord. Mais Le chien... [Lire la suite]
Posté par incredibleMe à 19:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2012

Semaines 128/129

Le Petit Chaperon Rouge Ash, nous feras-tu le plaisir de prendre le relai pour la quinzaine suivante ?
Posté par Mathea7 à 00:09 - Commentaires [6] - Permalien [#]
21 octobre 2012

Smith & Wesson

Sans mon Smith, je ne suis plus Wesson.Il est comme mon ami, un morceau de ma personne.Avec lui je me sens plus fort. Avec lui je n'ai pas peur de la mort.Il est comme un frère pour moi, il est toujours là.Il me défend au coeur des combats.Il est mon oeil, ma main, mon coeur.Il est mon esprit vengeur.Dans un accès de lucidité, j'ai voulu le quitter.Par excès de vanité, je ne l'ai pas abandonné. Ma femme dit que je le préfère à elle.Mais elle ne comprend pas qu'il fait partie de moi.Ma conscience pense à quoi bon cette violence ?Mais... [Lire la suite]
Posté par Mathea7 à 18:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 octobre 2012

Rêves au lever

Pan! Le coup de feu du réveil a sonné le glas de la nuit. Mes yeux s'ouvrent péniblement, le soleil tapait déjà fort dans les vitres au verre dépoli. J'ai pas vraiment dormi, ca fait quelques années que je ne dors plus, faut dire. Alors rêver, n'en parlons pas. Une vague toilette dans le lavabo crasseux de mon appartement minable, une chemise sale, un café soluble tiède. Mickey m'attendait en bas, vu le nombre de mégots à ses pieds ça faisait déjà un bout de temps. Mais Mickey est un garçon calme, il n'a rien dit. Peut-être aussi... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 13:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]