Elle avait pris soin d’éteindre la lumière

Fait exprès je crois de fermer ses paupières

Moi j’avais pas compris qu’elle dormait fort et pour toujours

Me laissant donc tout seul à l’aube d’un nouveau jour

Quand on a juste cinq ans, on ne comprend pas,

Enfin…pas toutes ces choses là

Elle faisait semblant de pas me regarder

Et je m’attendais à la voir rigoler

Mais elle est resté pendant des heures là sans bouger

A attendre quoi, dans le noir sans me parler ?

Puis le silence s'est brisé, quand ils sont entrés,

Des messieurs l’ont amené

Je voulais vous dire que ma grand mère

Est partie pas plus tard qu’hier

Pour un pays où m’a t-on dit

Elle penserait bien à moi Mamie

Ma grand mère moi je l’aimais tant

Comme on aime quand on est enfant

Elle restera au fond d’mes yeux

Et dans mon cœur en plein milieu

Et demain quand je me réveillerais

Comme tout matin qui fera ma vie,

Moi aussi je penserais à elle, je le lui ai promis

De paroles idiotes en gestes maladroits

J’ai vu défiler des tas de gens devant moi

Qui venaient me dire des choses bizarres pour m’consoler

Je n’les écoutais pas, j’voulais qu’on m’fiche la paix

Quand on a juste cinq ans, on ne comprend pas

Non, pas toutes ces choses là

Ils ont refermé cette boite où elle dormait

Puis l’ont transporté où elle va habiter, désormais,

Parmi des pierres plates et quelques croix de bois, de fer,

Moi qui la connais bien, j’sais qu’ça va pas lui plaire

Et je lui sourit, et elle me sourit,

Comme elle aimait la vie

Ai-je réalisé ?…

Toujours est-il que là, j’me suis mis à pleurer

Je venais vous dire que ma grand mère

Est partie pas plus tard qu’hier

Dans le ciel bleu où m’a t-on dit

Des anges prendront soin de Mamie

Ma grand mère moi je l’aimais tant

Comme on aime quand on est enfant

Elle restera au fond d’mes yeux

Et dans mon cœur en plein milieu

Et ce soir quand j'irais me coucher

Comme tout soir qui fera ma vie

Moi aussi dans mes rêves j’prendrais soin d’elle, j'lui ai promis…

Je t’aimerais toujours….Mamie