Ils auraient quand même pu faire un effort...non mais j'ai l'air de quoi ou plutôt de qui avec ce foutu truc sur la tête...?J'ai dit à Marie-Luce que je n'en voulais pas! Ce machin cache la courbure de mon crâne , doué d'une ossature parfaite , il me sied tant que sa main me caresse , là juste entre les oreilles .

Il est trop enfoncé ,m'obscurcit le regard .Et ces plumes ...ce rose ...Elle ne m'approchera pas ; toutes ces heures à poser avec un air altier , mais pas trop ,"non un peu plus , oui ...mais plus encore , non ,là c'est trop , ouuuuiiiiii , mais ...stop , de la franchise , oui mais un calme apparant , gueule entrouverte pour le glamour ,..." Là c'est sûr elle ne va même attarder son regard , plongée dans ses lectures .

Elle va se lever , ses pieds s'impatientent ,elle va sûrement sortir , aller boire un café , et parler avec le barman , peut-être , ou peut-être pas ...et quand elle reviendra , aura ce doux sourire tranquille , cet air légèrement absent , et derrière planera son regard ,à lui, cet homme qu'elle ne connaît pas encore , ce "c....", dont je renifle déjà la présence .

Sent-elle au moins comme je l'aime ...à la bouffer ...?!?