Jamais pu blairer ces conneries...
"Not too late", "be cool", Make peace not war"
Slogans de merde pondus par des hippies de mes deux.

C'est toujours trop tard. Trop tard pour sauver l'instant... le seul.
Embrasse la demain, tu as déjà perdu le gout de ses lèvres hier.
Çà n'aura rien à voir, pas mieux, pas pire, mais différent.

Alors tu roules, vite, loin, mais tu cèdes les passages...
Tu freines et tu t'arrêtes, et tu te dis, comme un naze, " c'est pas trop tard"...
Pov'con.

Tu roules en ville, tourne à gauche, à droite, respecte les consignes du grand chef...
Tu vas de A à B, sans passer par les 20 000, sans penser à ce qu'il y a entre A et B.
Tu vas de chez toi à chez lui, de chez lui à chez elle.
Tu vas. Tu sais plus d'où t'es parti, mais tu vas.
Droit devant.
Tu sais même plus quelle siècle on est.
Mais tu vas.
Tu vas bien.
Ben oui, puisque tu avances.
Avance de combien au juste?
Dix minutes... bon ça va alors...
Tu seras pas en retard.
It's not too late.
It's always too late.
Bastard.

Et je te regarde passer, du haut de mes petites roues.
Moi aussi j'avance, mais j'ai cinq siècles de retard. J'ai de la marge.
Le Che et le CCCP, amusant que personne ne remarque.
C'est juste une marque maintenant... comme celle de mes petites roues.

J'avance en rond, j'ai une roue de bloquée.
Je tourne devant ce feu qui me dit " vas-y", "n'y va pas"....

J'aurai du l'embrasser....
Pov'con que je suis.