Conte pour enfants.

" Je me souviens de cette vieille boite à chaussure qui me servait de dépotoir.

Quelques lettres pliées en 32, quelques billes irisées, un petit bijou de perles nacrées, un trombone violet retenant un chardon séché, une poignée de vieilles photos, une mécanique à musique, des cartes postales postées avec leurs écritures enfantines, une toupie, un petit miroir cassé, un bouton rouge naïf, un briquet tempête à jamais éteint, le badge d’un slogan improbable, un ruban de velours noir, un dé en ferraille rouillé, et encore tout un tas de choses rêvées dont je ne me souviens plus bien.

Mais il y a longtemps.

Et puis un jour j’ai arrêté de collectionner les souvenirs, je me suis mise à collectionner les rêves, plus vivants. J’en avais des grands, des petits, des drôles, des doux et des tout-en-un pliés en 9 789 518 494 432.

Alors j’ai cherché longtemps ce qui pouvait servir d’écrin à tout ça. Mes rêves ne rentraient plus dans une boite à chaussure pointure 39.

J’ai essayé mille boites. Mais aucunes n’étaient vides. Toutes recelaient déjà quelque chose. Même celles tout juste achetées sous vide étaient pleine de ce qui n’était pas moi. Pleine de ce qui ne m’appartenait pas. Pleines de broutilles dont je ne ferais jamais rien. Bien sur je pourrais te décrire toutes celles que j’ai essayées, toutes celles qui m’ont trompée de leurs si jolis atouts, toutes celle en qui j’ai cru joliment…

Mais il en est une. Une seule. Celle-ci.5921030



Ce fut elle que je choisis un jour de pluie au travers d’une vitrine grisée d’ancien.

Ce fut celle qui était vide de tout contenu. Vide des autres, prête à happer tout mes secrets rêvés. Elle qui fut ouverte à toutes mes éventualités, à mes frissons, à mes ondes légères, elle seule qui sut qui j’étais, qui je suis, et ce que seront mes demain. Elle qui, bouche ouverte, mange et englouti les secrets en argent qui portent ma marque de fabrique.

Moralité

Les rêves de grandes personnes prennent moins de place que les rêves d’enfants.

Mais il faut leurs trouver l’écrin adéquat pour qu’ils y vivent sereins et qu’ils puissent y faire beaucoup d’enfants."

- Aller hop ! Au dodo ! Il est tard maintenant et demain on doit se lever tôt mon bonhomme !

Dors bien mon grand.

- Dis maman, ça se plie les rêves ?

- Bien sur ça se plie ! C’est bien la seule chose qu’on peut plier sans risquer de l'endommager d’un mauvais pli.