Vite! Faut que j'vous raconte! Sinon après, j'vais oublier, comme à chaque fois qu' j'fais un rêve! Déjà c'est en train de devenir flou alors vite vite vite droit au but!

J'étais en train de profiter d'un dernier rayon de soleil quand j'ai vu des trucs blancs voler dans le ciel! Et puis ces trucs blancs ils se sont mis à tomber par terre, il m' a fallu me rendre à l'évidence! Il neigeait! Mais chose étrange, les flocons n'étaient pas froids, ils ne fondaient pas lorsqu'ils touchaient le sol, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire (ou pour l'écrire!) tout était recouvert d'un épais duvet soyeux et blanc... C'était tout doux comme un lit de plumes de bébés colombes... Je contemplais ce spectacle magnifique quand j'ai réalisé que ma nichée était couchée et que je devais aller faire ma ronde pour vérifier que tout le monde dormait bien, parce que j'les connais mes oisillons, dès que j'ai le dos tourné c'est bataille de polochons ou autres cache-cache dans les chambres!!!  Bref, j'y vais vite et au moment où j'étais en train d'accélérer le pas, j'me suis aperçue que les autres faisaient pareil! Et j'me suis dit qu'eux aussi ils devaient avoir des drôles d'oiseaux à surveiller! Ce qu'il y a d'étrange aussi c'est que je te voyais au loin, courrir dans ma direction, mais j'n'ai pas pris le temps de t'attendre, il fallait vraiment que je rentre!

Et puis là! J'ai rien compris!

J'ai entendu des cris, le pas de courses des derniers badauds, et puis... le bruit d'une fusillade! Ca faisait un vacarme du diable... J'n'osais pas regarder dehors, tétanisée par la trouille et par la peur de me prendre une balle perdue... Alors j'ai fini par allumer la télé pour savoir ce qu'il se passait dehors.. . C'est beau le progrès! Et là justement ils passaient la scène que je venais de vivre, mais je n'étais pas dans l'image... Par contre j'ai eu le temps de voir ton écharpe passer devant la caméra, et là j'me suis dit que tu devais aller bien, que tu avais dû avoir le temps de te mettre à l'abri... Et puis j'ai vu ce que je n'avais qu'entendu...

Je les ai vus avec leurs mitraillettes, leurs fusils à pompe et leur attirail de la mort qui tue... Je les ai vus s'en prendre à la neige... Ils salissaient tout, tiraient dedans parce que ça devait être trop beau, j'ai toujours pas compris à vrai dire... C'est à ce moment là que je me suis réveillée! Et là j'me suis dit qu'il était vraiment temps de réagir parce qu'à force, ma couvée elle va finir pas ne pas avoir la chance de découvrir à son tour le spectacle que j'ai vu ce soir avant le massacre...

Alors je me suis levée, j'me suis prise par l'aile et j'suis allée jaboter sur le net pour crier à mon tour dans le langage des Hommes: "Arrêtez le massacre! Vos mômes aussi regretteront un jour de ne jamais nous avoir connus! Laissez notre banquise intacte... Je vous le demande au nom des nichées des générations futures toutes espèces confondues"...

Ah, le cri des bébés mammifères se fait entendre! Mais j'aime bien ce cri-là par contre, celui qui dit "Maman, on a faim!"... J'y vais vite! Ils ont besoin de moi, j'en profite pendant qu'il est encore temps...