Je n'écris pas en public.
Je n'écris pas sur du papier. Ou très peu. Ou rien que j'apprécie.
Je bois du thé. Que je ne sucre pas non plus.
Je suis rarement seule dans un café.

Je ne veux pas parler de ce que j'écris pour répondre aux curieux.
Alors je n'écris pas en public.
Et puis, je n'écris pas sur du papier. Je bois du thé citron.

Je mens, ça m'est déjà arrivé, dans le train.
Avec mon ordinateur sur les genoux.
Je pleurais. Il fallait sortir cette horreur de moi.
A choisir je préfère qu'ils se demandent ce que j'écris. Et non pourquoi je pleure.

J'ai envie de t'envoyer une lettre manuscrite.
Sucrée et acidulée.
Et que tu te penches au dessus de mon épaule, curieux de lire ce que j'écris...